Vers la fermeture de tous les sites de kite


 

Avec les Pas-de-Kite35h, beaucoup se sont tournés vers les sports de pleine nature. La France avec sa culture d'accès libre aux espaces naturels (publics), Domaine Public Maritime, Montagne devait être un paradis pour tous.

Pour répondre à cette demande, des professionnels ont investi dans des formations pour devenir moniteurs, d'autres dans des structures commerciales pour former et équiper correctement ces nouveaux adeptes de la pleine nature.

 

Là où le bas blesse, c'est qu'il faut aujourd'hui gérer les flux, gérer les accidents (en montagne payant, toujours gratuit en Mer) et la pressions sur les milieux naturels.

 

La tendance actuelle de la mise sous cloche de l’environnement est son cortège de Parc, Espaces Natura2000, Parc Naturel Marin, menée par des écologues qui tournent en boucle dans leur propre milieu en appliquant des directives européenne conduit à la fermeture de ces espaces.

Souvent seul les randonneurs sont les bienvenus et encore ils sont parqués dans des chemins avec ganivelles et barrières en fil de fer...

 

il ne faut pas oublier la pyramide des âges des Français? Et oui ça se tasse vers le haut donc nous avons le triptyque : résidence secondaire donc pas de touristes l'été devant chez moi et je ne pratique pas ces sports (à l’exception notable du Longe Côte).

 

Les fermetures de sites viennent également en partie de la méconnaissance des écologues des pratiques et de leur incidence potentielle sur les milieux (étude risible sur le dérangement des piou piou par les ailes de Kite).

 

Mais ce n'est pas tout, le vers est également dans le cœur de nos pratiques.

Notre individualisme (pas que dans le sport d'ailleurs), nous pénalise, car nous n'avons souvent que peu de poids face aux comités de gestions, et autres instances... Pire les pratiquants n'habitent pas sur les communes des sites de pratiques donc les élus locaux n'en ont rien à faire (seul les accidents, avec la police de baignade du maire peut jouer).

 

En plus, les sports de pleine nature ne sont pas considérés comme un vecteur de développement économique pour les acteurs locaux (Communes, Communautés de communes, d'Agglomérations,...) mais plutôt comme un fait acquis (il y a des touristes pourquoi développer/adapter/proposer des espaces durables pour leurs pratiques), donc pas d'investissement pour ça.

 

Il y a des tonnes d'exemples dans tous les sports et dans pleins de coins de France.

 

Malheureusement, il n'y a pas forcément de solutions, même la voix choisie de se licencier via une fédération délégataire reste perfectible, car même les fédérations n'ont pas toujours de poids face au lobby de l'environnement (parlez en au sudistes avec le cas de Beauduc en Kite)...

Néanmoins c'est la seule que nous avons l'idéal étant de rentrer dans le fonctionnement pyramidal Français Club, Comité Départemental, Ligue, Fédération et être présent à toutes les réunions d'info. Avec un plus si vous arrivez à sensibiliser quelques élus...

 

Voilà nous sommes sur une pente savonneuse,déjà de plus en plus de pratiquant ont recours à des "trip" pour trouver des espaces de pratiques sans contraintes et peu fréquentés. Cette sélection par l'argent est préoccupante et va contribuer à limiter le développement de nos activités.

On note également un tourisme intra-européen pour aller sur des sites de pratique étranger avec des comportements limites. Je suis étranger et en vacances ce site est cool go (malheureusement complétement interdit pour cette pratique et c'est là que les photos sont prises pour taper sur l'association locale, voir interdire la pratique partout). Seul la sensibilisation des pratiquants vers les pratiquants fonctionne pas trop mal soyer patients et diplomates.

 

Avant de râler, questionner vos pratiques, votre consommation de "nature", l'interaction avec les autres usagers, prenez le temps de répondre aux questions des curieux, soyez irréprochables licenciés et si besoin créer un club (c'est pas compliqué).

 

Pour ma part fédérations délégataires (info/licences/clubs/écoles) Kite/Longe Côte (MAC)

 

http://kite.ffvl.fr/

https://www.ffrandonnee.fr/

 

 

Venez faire du Kitesurf et du Paddle à Wissant
                 entre Boulogne-sur-Mer et Calais.
Le gîte du Moulin vous accueille à Marquise pendant vos stages.
accueil        plan du site        contact        EN
 
Membre des réseaux
Fédération Française de Vol Libre Ecole Française de Kite ANCV chèques vacances
Partager sur les Réseaux sociaux
Bed&Kite sur Facebook   Bed&Kite sur Twitter   Bed&Kite sur Google+
Suivez nous sur les Réseaux sociaux
Bed&Kite sur Facebook   Bed&Kite sur Google+
Inscription à la Newsletter
Mentions légales - Copyright 2018© Bed&Kite - Réalisé par OPALIS'TIC



OPALIS'TIC, création de sites web internet dans le Nord Pas-de-Calais
 
Fermer x Awoo

Réservez votre stage directement en ligne !

réserver